Fête des Lumières 2016 : la sécurité au cœur des festivités

Du 8 au 10 décembre la Ville de Lyon célébrera l’édition 2016 de la Fête des Lumières. Ces festivités ont acquis au fil du temps un prestige aussi bien à l’échelle nationale qu’à l’internationale, accueillant chaque année plus de trois millions de visiteurs. Le contexte sécuritaire précaire en France donne à cette huitième édition une signification particulière et engendre bien évidement un renforcement accrue de la sécurité.

L’an dernier, les tragiques attentats de Paris avaient conduit à l’annulation de la Fête des Lumières. Les festivités se sont transformées en un grand hommage aux victimes du terrorisme. Cette année le comité d’organisation a tenu à maintenir la fête malgré l’état d’urgence en vigueur sur l’ensemble du territoire.

De nombreux attentats ont secoué le territoire français depuis les attaques de Charlie Hebdo jusqu’au drame de Nice et un climat de terreur s’est instauré dans la vie quotidienne des Français. Pour cette édition, Gérard Collomb, président de la Métropole de Lyon, souhaitait mettre au centre de cette célébration « l’esprit d’unité de résistance et de vigilance » avec un accent particulier sur la sécurité ; et ce pour permettre aux visiteurs de profiter pleinement et sereinement de l’événement.

Un dispositif de sécurité renforcé

Après les attentats du 13 novembre 2015, l’état d’urgence est entré en vigueur sur l’ensemble du territoire et se maintien à l’heure actuelle. De nombreuses mesures ont été votées dont la restriction des manifestations publiques. La sécurité des citoyens est devenue la priorité du gouvernement. Pour cette huitième édition de la Fête des Lumières, la sécurité est le mot d’ordre.

Cette année, exceptionnellement, les festivités se dérouleront sur trois jours – au lieu de quatre – allant du jeudi 8 décembre au samedi 10 décembre 2016. Les horaires ont également été aménagés avec des animations prévues entre 20h et minuit et l’espace prévu pour la fête a été réduit : toutes les manifestations se tiendront entre la Presqu’île, le Vieux Lyon et le théâtre antique de Fourvière.

Des effectifs de 200 agents de sécurité, du RAID, de la BAC et de la BRI seront mobilisés et les 42 points d’entrés seront gardés par la police. Pour ne pas courir de risque, un drône survolera le périmètre de sécurité avec sur l’ensemble de la ville un déploiement de 750 gendarmes, policiers et militaires.

Les dispositifs anti voiture-bélier seront installés à chaque point d’entrée et de sortie, ce qui permettra de rassurer toutes les personnes ayant encore en mémoire le terrible attentat de Nice du 14 juillet dernier. La ville de Lyon tenait particulièrement à être en mesure de maintenir un climat festif tout en assurant la sécurité de toutes les personnes venues profiter de la beauté de milliers de lumignons. Ce dispositif mis en place sur le modèle fan-zone de l’EURO 2016 se veut rassurant.

Qu’en pensez-vous ?

Nous sommes allées à la rencontre de Lyonnais et de Lyonnaises que nous avons questionné pour juger de l’impact que la situation sécuritaire aurait sur cet événement ainsi que leur ressenti vis-à-vis des dispositifs mis en place pour assurer leur sécurité pendant la Fête des Lumières.

Georges Kepenekian reste optimiste face à la situation. Le premier adjoint du maire de Lyon a réagit à notre micro, et tient à rassurer les plus craintifs.

Khadidja Douga & Céline Latchimy

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s