Emmanuel Macron absent sur scène, mais présent dans les cœurs

Jeudi 12 janvier à Lyon, dans la boîte de nuit du Petit Salon, dans le 7ème arrondissement de Lyon, les Jeunes avec Macron ont organisé une soirée pour leur candidat. Ce dernier n’a pu être présent, ce qui n’était pas le cas de son ami et soutien Gérard Collomb.

Dès 19 heures, une longue queue de supporters attendait, dans le froid, l’ouverture du Petit salon afin de commencer leur soirée « The young president ». Un nom qui fait écho à la récente série de Canal « The young pope », où un jeune ecclésiastique est élu pape et change les règles du Vatican, un personnage en dehors des clous, similaire à la façon dont les Jeunes avec Macron se représentent le candidat. D’ailleurs le thème principal de la série n’a cessé d’être joué durant les interventions des différents soutiens au candidat. Young (jeune en anglais, nldr) c’est aussi comme ça que l’on peux qualifier les militants présents, certains n’avaient même pas encore l’âge de voter, et pourtant presque tous ont levé la main lorsqu’on leur a demandé, s’il s’agissait de leur premier engagement politique. Qu’ils soient en costume-cravate ou en jean, on voyait bien que tous semblaient suspendus aux lèvres des intervenants.

Le premier à se manifester à été Emmanuel Macron, bien qu’absent le candidat a tenu à remercier les militants via une petite vidéo.

Jimmy Brumant, le référent du rassemblement, a ensuite pris la parole pour exprimer sa fierté et celle de ces comparses «  de vous voir réunis ici, si nombreux, vous êtes 300, alors qu’au début nous n’étions que quatre », a-t-il déclaré à l’attention de l’assistance, avant de laisser place au maire de Lyon, Gérard Collomb.

Gérard Collomb, un soutien motivé

Ce dernier n’a pas tari d’éloges sur Emmanuel Macron, entre les deux le tutoiement est de mise. « Emmanuel c’est quelqu’un qui veux être au contact avec les gens et parler avec eux, sans tenir compte de leur étiquette politique », raconte le maire de Lyon. Aussi emporté que la foule qui l’écoutait, le maire a partagé son optimisme « ça faisait longtemps que je n’avais pas mis les pieds en boîte. Je promets de sortir davantage une fois Emmanuel élu. » Il a terminé son intervention en encourageant les jeunes pour le meeting de Macron à Lyon le 4 février prochain, « il faut qu’on explose le Palais des Sports […] il faut que ce soit noir de monde ! »

Après sont discours, Gérard Collomb est resté une bonne heure afin de discuter avec tous les jeunes présents et prendre des selfies. Ainsi la soirée est devenue une file d’attente pour savoir qui aura sa photo, montrant sont engagement pour le candidat Macron, au côté du maire. « C’est surprenant de voir un politique prendre le temps d’être avec nous et de discuter », s’étonne Laura une étudiante.

Surprenant, c’est ce qui semble être le maître-mot de la technique de communication Macron, être auprès des citoyens et prendre le temps avec eux, afin de montrer que l’on se soucie d’eux. Et cette technique semble porter ses fruits puisque pas moins de 7 000 personnes sont attendues le 4 février.

Adrian Guigue

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s