Quelle importance pour Twitter en politique ?

Les réseaux sociaux sont devenus, avec l’avènement de l’ère du numérique, des canaux incontournables d’expression. L’atout principal de ces réseaux réside dans leur accessibilité à toute personne, de tout âge et tous les niveaux.

Aujourd’hui, Facebook et Twitter détiennent le monopole d’adhérents. Facebook est privilégié pour les échanges personnels tandis que Twitter se veut plus professionnel.Les chefs d’entreprises, les stars internationales de même que nos hommes politiques sont de plus en plus présents sur ces réseaux.

La dimension publique de ces réseaux offre une infinité d’interactions entre ces personnages et les personnes qui les suivent. Un message posté sur la toile, par une personnalité a toujours un impact sur sa communauté et peut même atteindre des personnes hors de son cercle.

La prudence est souvent de mise avant chaque publication, pour éviter de créer le scandale, la polémique. Les hommes politiques sont les premiers concernés par cette vigilance, étant les représentants du peuple. Cela n’empêche que sur les réseaux et sur Twitter en particulier, certaines publications de nos politiques ne manquent pas d’enflammer la toile.

Dès lors, la véritable question réside en la gestion même de ces réseaux et l’impact de chaque publication sur le net.

Au cœur de la polémique sur la « Tweetosphère »

Twitter est devenu un incontournable pour nos hommes politiques, qui l’alimentent régulièrement de leurs opinions. S’il arrive que ces idées soient souvent bien perçues, certaines provoquent l’indignation et la colère des «tweetos».

Publié le 27 novembre 2016, le tweet du président de la Région Auvergne Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez a provoqué une succession de réactions négatives.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que ce message n’est pas passé inaperçu sur le réseau social.

Nous avons donc décidé d’interroger ces « tweetos » pour connaître les motifs de ces réactions.

Quand polémique rime avec politique

Certains tweets jugés maladroits provoquent même des réactions négatives entre les politiques eux-mêmes. En mai 2016, la décision du Conseil Régional de baisser les subventions accordées au mémorial pour les enfants déportés d’Izieu ne semble pas avoir été appréciée par Jean-Louis Gagnaire, député de la Loire qui l’a fait publiquement savoir à travers son compte Twitter.

Un tweet assez bien reçu par la « tweetosphère » mais mal vu des politiques. C’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase pour Laurent Wauquiez, président de la Région, qui n’a pas apprécié que cette décision prise lors du Conseil Régional soit publiée instantanément sur Twitter.

Il entreprend de faire interdire l’usage du réseau social à ses élus, et imposer une sanction financière en cas de manquement lors des conseils. Mais se rétracte finalement le 23 juin 2016.

Sur Twitter comme sur tous les réseaux sociaux, on prône la liberté d’expression mais il reste important de savoir à quel point.

L’interview de Marc-Yvan Teyssier.

                                                                                                   Khadidja Douga

Publicités

2 réflexions sur “Quelle importance pour Twitter en politique ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s