Lyon2017 clap de fin dans les choix

lyon-2017

La fin de cette élection présidentielle marque aussi la fin de Lyon2017, qui a couvert l’actualité politique en lien avec la présidentielle sur la ville de Lyon. L’occasion d’évoquer quelques étapes de la production journalistique, surtout celle du choix de l’angle.

Première des étapes inhérentes à toute production journalistique, le choix de l’angle s’est également fait pour Lyon2017. La ligne éditoriale est simple : décrypter la vie politique lyonnaise pendant la campagne présidentielle. Alors sont arrivées les idées dans les esprits de chacun : couvrir les meetings ? Oui évidemment mais que traiter en dehors et qui pourrait se rattacher à la ville de Lyon ? Pourquoi pas des actions citoyennes qui pourraient avoir un lien avec la présidentielle ? Tiens bonne idée ça ! Alors après recherche c’est la Ruche qui dit oui qui est choisie car elle permet de parler aussi bien de alimentation que politique.

Un autre choix, traiter des réseaux sociaux qui sont les outils du politique comme Twitter un lieu où parfois les politiciens s’affrontent à coup de tweets, voir même avec le peuple à coup d’arguments.

Une autre idée était de produire des sujets qui concernaient plus les citoyens et leur impact, leur pouvoir pendant ces élections, dans la section Au cœur de vos préoccupations. Avec également des conseils et des informations pour réfléchir sur la politique.

Ce choix de réaliser des productions sur d’autres sujets que les candidats en eux-mêmes, a permis à Lyon2017 de se démarquer davantage des sujets dits classiques.

Sur ces derniers – d’ailleurs – le choix à dû se faire, notamment sur qui traitait tel ou tel candidat pour éviter un ton partisan. Mais il y a aussi eu le choix de laisser, s’il le voulait, un étudiant qui appréciait un candidat traiter la conférence de celui-ci. Puisque l’exercice permettait de rentrer réellement dans la démarche d’un journaliste au-delà des avis personnels.

Autre choix celui du format, pour les meetings l’objectif était d’éviter l’écrit le plus possible, pour favoriser le reportage vidéo ou audio. Et si le recours à l’écrit s’avérait nécessaire alors il fallait l’étayer, que se soit par des photos ou autres contenus audiovisuelles (interview, sons d’ambiance).

Quand aux candidats en eux-mêmes, parfois il a été impossible d’en traiter certains car il ne passaient pas par Lyon. Ou alors dans la même semaine avaient lieu plusieurs meetings. Parfois il a aussi fallu faire le choix entre deux candidats, issus d’une même opinion politique, pour éviter la redondance.

Ainsi se termine cette liste non-exhaustive des choix qui ont fait, ce qu’est aujourd’hui le site Lyon2017 avec ses qualités et ses aspérités. En espérant que si vous avez fait le choix de cliquer sur le lien du site, vous ne l’ayez pas regretté.

 

Adrian Guigue

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s